Stage préparer sa retraite (2 décembre)

Un stage pour comprendre les enjeux et les règles en vigueur pour la retraite afin de s’y préparer au mieux. Ce stage abordera à la fois les côtés historiques et théoriques des évolutions du régime des retraites ainsi que les solutions portées par la FSU pour améliorer le système . Il abordera aussi les questions plus pratiques avec les calculs des pensions en fonction des annuités et du type de carrière.

Les inscriptions pour ce stage seront ouvertes fin septembre.

Réunions de BEF encore annulées ! Inadmissible pour le SNEP-FSU  qui propose une visio débat à nos IA-IPRS !

Pendant la période covid-19, les réunions de BEF ont été annulées pour des difficultés d’organisation. Dès juin 2021 Le SNEP-FSU avait demandé à nos IA-IPRS la reprise de ces réunions en rappelant leur importance notamment pour pouvoir discuter collectivement :

–              De la mise en place de la réforme du lycée GT et PRO en EPS avec les nouvelles AFL et les modifications majeures de notations pour le baccalauréat.

–              Du bilan et de la mise en place des formations sur site pour l’année 2022-2023.

Après avoir reçu une confirmation orale en juin 2021, puis en décembre 2021, que ces réunions de BEF auraient bien lieu cette année, nous venons finalement d’apprendre qu’elles étaient à nouveau annulées. Les IA-IPRS jugent que l’actualité ne nécessite pas de réunir la profession.

Le SNEP-FSU dénonce cette décision sur le fond et sur la forme. Sur la forme, le SNEP-FSU a fait confiance aux IA-IPRS EPS  qui n’ont finalement pas tenu leur engagement.

Sur le fond, les enseignants n’ont plus été réunis depuis 2019 pour discuter de l’actualité, de leur formation continue. Il est temps de reprendre ces réunions qui avaient lieu tous les ans et qui participaient à la création d’une dynamique dans les BEF, les établissements et permettaient aussi aux collègues de se connaitre tout simplement.

Juger que la réforme du baccalauréat n’est pas un sujet qui mérite de rassembler les collègues pour discuter du bilan avec eux est scandaleux. Cette réforme n’est pas un détail, c’est elle qui acte un bac local avec des référentiels différents dans chaque lycée, qui limite la part de la motricité à 12 points et qui enferme les enseignants dans des grilles d’évaluation impossible à tenir.

Le SNEP se veut force de proposition pour créer des espaces d’échange avec notre institution. Nous proposons donc à nos IA-IPRS une table ronde en visio avec l’ensemble des collègues qui le souhaite pour que les échanges nécessaires entre l’institution et la profession puissent se tenir.

Nous nous engageons bien sûr à ce que le format permette des échanges respectueux même s’ils peuvent être contradictoires.

Nous attendons la réponse de nos IA-IPRS  et tiendrons informée la profession.

 

Mutation INTRA : Résultats 16 Juin 2022 et recours

 

Pour la 3ème année consécutive, le mouvement INTRA 2022 se fait dans le secret de l’administration, avec un dialogue avec les organisations syndicales totalement rompu, du fait de la loi de transformation de la Fonction Publique : une opacité sur les postes « réellement » vacants, dans la mesure où certains n’apparaissaient pas dans les listes diffusées lors de l’ouverture du serveur, tandis que d’autres pourraient « disparaître » en étant gelés pour l’accueil des futurs stagiaires à temps complet.

Malgré notre exclusion de ces opérations de mouvement, nous restons engagés auprès des collègues afin de faire valoir vos droits et défendre chaque situation.

Dès la parution des résultats d’affectation, nous souhaitons que chacun nous fasse remonter le résultat de sa demande qu’il soit positif ou négatif (corpo-rouen@snepfsu.net), afin de retrouver un peu de transparence à ce mouvement.

Le partage des informations venant du terrain est notre seul moyen d’être force de proposition dans l’étude des recours, en vue de l’équité de tous.

En effet, si tu n’as pas obtenu satisfaction, c’est-à-dire que tu n’as pas obtenu de mutation, ou que tu as été affecté en extension de tes vœux, tu as le droit de formuler un recours auprès de l’administration, en étant représenté par un membre d’une organisation syndicale, dans un délai de 2 mois, soit jusqu’au 16 août 2022 (mais plus vite tu signaleras ton mécontentement et plus vite ta situation sera étudiée), via l’application COLIBRIS

Tu peux également faire un recours si tu n’as pas obtenu ton vœu 1, ou si tu penses ne pas avoir obtenu un vœu alors que ton barème l’aurait permis.

Face à toute cette opacité, il semble important que l’administration puisse répondre à certaines interrogations que tu peux te poser. Ces types de recours ne permettent pas au SNEP-FSU de te représenter auprès de l’administration, mais nous t’accompagnerons en amont dans la démarche pour obtenir ces informations.

CAPA recours avis rdv carrière

CAPA recours avis rdv carrière

 du vendredi 14 janvier :

De l’incohérence, et encore de l’incohérence

 

La CAPA recours des avis finaux de rendez vous de carrière s’est tenue le vendredi 14 janvier.

Les commissaires paritaires ont préparé durant plus de deux heures cette CAPA, étudiant tous les recours, les différents items, les avis littéraux des IPR et des chefs d’établissements ainsi que le commentaire du collègue quand il apparaissait. Nous attendions une écoute attentive à nos arguments.

Mais le DRH de l’académie, Mr Foselle est resté intraitable sur les avis, s’entêtant dans un argumentaire qui pour nous n’a pas de sens. En effet, une majorité d’avis Excellent n’aboutit pas à un avis final rectrice Excellent. L’avis Satisfaisant est très positif et les agents doivent s’en satisfaire.
Une telle attitude ne peut que décourager les collègues et entrainer rancœur et démotivation.

Le problème continue de résider dans les quotas de promotion. Quotas que le SNEP-FSU dénonce encore, puisqu’induisant des incompréhensions et des rancœurs vis-à-vis du système global. Rappelons ici qu’il n’existe pas de quota sur les avis. Il est non réglementaire et irrespectueux pour les collègues de limiter leur appréciation finale pour une simple question de quotas. Il est particulièrement inacceptable que l’Administration se fixe des quotas d’avis Très Satisfaisants ou Excellents alors que les textes ne l’y obligent pas.
L’évaluation de la valeur professionnelle d’un agent n’a pas à être influencée par des quotas qui deviennent une source d’injustice dans le résultat final du processus du rendez-vous de carrière. Pour le SNEP-FSU, aucun quota ne doit exister ni ne limiter les avis des évaluateurs tout au long du processus d’évaluation. Nous continuerons de lutter pour faire avancer nos convictions. 3 avis ont été modifiés de Très Satisfaisant à Excellent au 9ème échelon.

 

Stage égalité jeudi 7 avril 2022

 

Lycée Le Corbusier St Etienne Du Rouvray

9 h – 17h

La question de l’Egalité femmes-hommes n’a de cesse de se poser dans diverses composantes de notre métier :

des constats d’inégalité dans notre carrière : on constate des écarts entre les hommes et les femmes, dans l’évolution de carrière, dans la notation, dans la rémunération,…. En EPS, qu’en est-il ? Où en est-on ?

un plan d’action vers une égalité professionnelle, c’est possible ! A condition de s’y pencher un instant ! Salaires, carrières, mobilité, droits des personnels, violences sexuelles et sexistes : Quelles sont les avancées et ce qui reste à gagner ?

dans notre discipline, en EPS, quelles sont des pistes de réflexion pour aller vers davantage d’égalité dans nos pratiques professionnelles ?

– sur le terrain, avec nos élèves, comment prendre en compte l’égalité filles-garçons au sein de nos évaluations ? Repenser la construction des barèmes pourrait-elle permettre de passer de l’équité à l’égalité ? Un long chemin reste encore à parcourir.

Le stage sera animé par Lucile Grès (prof EPS à Limoges) et Sébastien Beorchia (professeur EPS à Caen)  tous 2 responsables nationaux du SNEP sur en partie les questions d’égalité.

Vous trouverez dans ce lien le déroulé précis du stage

Le stage se déroulera au Lycée Le Corbusier à St Etienne du Rouvray 76800.

Nous vous attendons nombreux-ses pour faire évoluer les pratiques !

Pour l’inscription une double démarche :

En grève le jeudi 13 janvier :

Trop, c’est trop ! Il est temps de faire entendre au ministre que nos collèges et nos lycées ne peuvent fonctionner ainsi, entre protocole fantôme et mépris. Face à l’incurie de Jean-Michel Blanquer, le SNES-FSU appelle à la grève, le jeudi 13 janvier 2022.

Dans l’immédiat, pour faire face à la 5e vague, il exige :
– du matériel de protection adapté pour tous les personnels et les élèves : masques FFP2, masques chirurgicaux, capteurs de CO2, purificateurs d’air, autotests
– le report des épreuves de spécialité du baccalauréat de mars à juin
– le recrutement de personnels pour renforcer les vies scolaires
– l’isolement des cas contacts intrafamiliaux
– l’élargissement du vivier de remplaçants par le gel des suppressions d’emplois, la création des postes nécessaires pour répondre aux besoins et le recours aux listes complémentaires

Dans notre académie, plusieurs manifestations sont prévues (les lieux et horaires seront actualisés au fur et à mesure) :

- à Rouen : 10h30 à la DSDEN, place des faïenciers
- au Havre : 10h au Volcan
- à Dieppe : 10h30 sur le parvis de la mairie (AG à 9h – lieu à préciser)
- à Caen : 10h place du théâtre
- à Cherbourg : 10h30 place Napoléon (hôtel de ville)
- à Saint-Lô : 10h30 place Général de Gaulle (hôtel de ville)
- à Alençon : 11h cité administrative place Bonet

voir le communiqué intersyndical

Stage DANSE 7 et 8 mars 2022

Le SNEP-FSU, comme tous les ans vous propose un stage avec un focus sur une APSA et la volonté forte de permettre la réussite de tous les élèves. Cette année notre focus se portera sur la danse : alors « tous danseurs » c’est possible ?

Cela implique bien sûr de se questionner sur les contenus indispensables que les élèves doivent s’approprier pour qu’on puisse dire qu’ils ont réussi, qu’il sont devenus  » tous danseurs ». Cela implique aussi de questionner les choix nécessaires pour permettre à tous les élèves de réussir.

Le stage sera aussi bien théorique que pratique, pensez à prendre de quoi pratiquer.

Ce stage sera l’occasion d’enrichir les propositions de programmes alternatifs du SNEP-FSU. Voir le site http://pedagogie.snepfsu.fr/danse/

 

Ce stage se déroulera les lundi 7 et mardi 8 mars de 9h à 17h

à l’Espace Pierre De Coubertin, Rue de l’Abbaye à Gruchet-le-Valasse

La jauge maximale a été atteinte et les inscriptions pour ce stage sont malheureusement closes .

 

Pour l’inscription une double démarche :

  • S’incrire auprès du SNEP-FSU pour valider sa venue (places limitées à 40) sur le lien suivant : lien non  actif, inscriptions closes.
  • Demander un congé pour formation syndicale à Madame la Rectrice sous couvert de votre chef d’établissement au moins 1 mois à l’avance. Télécharger ici le modèle de lettre.

 

Pour plus d’EPS, l’action continue avec l’enquête !

Comme partout en France, le SNEP-FSU était présent à Rouen pour populariser notre proposition de 4h d’EPS durant toute la scolarité.

Sur 151 personnes interrogées :  94 % y sont favorable, 2% contre et 4% sans avis.

 

Dans la continuité de cette action et afin de renforcer la place de l’EPS à l’Ecole, le SNEPFSU vous propose d’agir en sollicitant l’avis des usagers
du service public sur l’EPS.

Deux enquêtes sont disponibles :

  • Une enquête élève qui prend 5 minutes à remplir en début de cours. De plus, cela peut être utile pour chaque équipe EPS pour avoir une photographie des perceptions des élèves de l’EPS et de leurs souhaits.
  • Une enquête parents qu’on peut distribuer en cours avec l’autorisation du chef d’établissement.

 Vous retrouverez le détails de ces enquêtes sur la page du site du SNEP-FSU national.

 

Entrée des résultats :

Une fois les enquêtes dépouillées, les résultats sont à rentrer en ligne en séparant filles et garçons (maximum de 200 réponses compilées à la fois)

– Entrée en masse pour les questionnaires filles : https://forms.gle/CHmYtnLVTMayMW2q9

– Entrée en masse pour les questionnaires garçons : https://forms.gle/dELny7yWgCcNa5549

– Entrée en masse pour les parents : https://forms.gle/TrEnLpVQwpgqNTp78

« STAPS oubliés » dans l’action à Rouen et Paris

Dans le cadre de la mobilisation des « STAPS oubliés », plus d’une centaine d’étudiants et personnels étaient rassemblés devant le rectorat de Rouen pour réclamer des moyens à la hauteur des besoins pour les STAPS. L’audience d’une délégation (2 étudiants, 3 EC) auprès des représentants de la rectrice a permis d’insister sur la nécessité de moyens supplémentaires pour les STAPS, au delà même des moyens temporaires du plan ministériel. Le nombre d’étudiants dans les universités françaises déjà largement sous-dotées est de 17.5 étudiants par enseignants, ce taux atteint plus de 50 pour le STAPS de Rouen. Un dialogue de gestion entre le président de l’Université et la rectrice doit avoir lieu le 25/11/2021, et le rectorat a annoncée une attention particulière aux moyens humains et matériels dévolus aux STAPS. La poursuite de la mobilisation est envisagée selon les réponses qui seront apportées.

Dans le même temps à Paris des représentants des STAPS venus de toute la France interpellaient les députés devant l’assemblée nationale. 10 député-es sont venus apporter leur soutien à cette lutte : Marie-George Buffet et Pierre Dharréville pour le PCF – Parti Communiste Français , François Ruffin, Sabine Rubin et Loïc Prud’homme pour la lafranceinsoumise, et Michèle Victory, Députée de l’Ardèche , Sylvie Tolmont députée , Marietta Karamanli , Jean-Louis Bricout et Gerard Leseul du Parti Socialiste

 

CTSD 76 le SNEP-FSU interpelle le DASEN sur la natation et l’UNSS

 

Monsieur le DASEN,

 

La situation liée au coronavirus a eu des conséquences très importantes sur la scolarité des enfants et notamment sur les apprentissages en EPS. Que ce soit en raison du confinement de l’année dernière ou de l’interdiction de pratiquer en intérieur, nombre de classes et d’élèves n’ont pas pu accéder à la piscine et apprendre à nager sur les années scolaires 2019-2020 et 2020-2021.

Une enquête réalisée en début d’année fait apparaitre que 30 % des collèges de Seine Maritime n’ont pas accès à une piscine ou n’ont pas de conditions d’apprentissage satisfaisantes pour apprendre à nager (pas de dédoublement).

L’enjeu de cet apprentissage du savoir nager est primordial. 

Pour mettre en place ce plan de rattrapage les enseignants d’EPS sont prêts et volontaires. C’est un enjeu vital pour nos jeunes !

Pour cela nous demandons des moyens supplémentaires fléchés pour permettre à toute équipe qui le souhaite la constitution de groupes dédoublés en natation permettant la mise en place d’un soutien natation dans tous les établissements scolaires.

D’autre part alors que l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) alerte en écrivant que « 66% des adolescents entre 11 et 17 ans ont un niveau de sédentarité élevé (plus de 2h/jour d’écran) et une faible activité physique (moins de 1h/jour). » vous décidez d’interdire les rencontres UNSS et mettez de nouveau à mal le travail des professeurs d’EPS qui se sont investis pour redynamiser les AS après ces deux années difficiles. Les rencontres sont possibles en scénario jaune , les professeurs d’EPS sont  tous parfaitement capables de proposer des organisations responsables  en toute sécurité pour les élèves comme pour les profs !  Des protocoles permettant les rencontres ont été élaborés l’an dernier au niveau départemental.  L’état de santé de nos élèves est préoccupant, et mérite une réflexion plus approfondie.  Nous demandons le maintien des cross et des rencontres avec des organisations ( jauges) réfléchies.